La plateforme infinite RPG fermera à partir de novembre 2019. En savoir +
{{{$data->nom}}}

Désert Pourpre

Scène libre : Le début politique de Ade Van Bergh

Créer une scène libre Répondre

RP posté le

Vous êtes une nouvelle dans le monde politique. Vous venez de finir vos études à l'université de Libertao en sciences politiques et grâce à vos excellents résultats scolaires, vous avez été admis dans la section "nouvelle politique" de l'Assemblée d'Humos !

Pour l'instant vous n'êtes rien pour les représentants et les députés de l'Assemblée, vous allez devoir faire vos preuves si vous désirez monter les échelons du système politique.

Après avoir gravis les nombreuses marches de l'Assemblée, vous êtes accueilli par la charmante Carole toiture qui sert de guide pour les nouveaux politiciens. Elle vous redirige vers le 1er étage où sont rassemblée les politiciens et donc les nouveaux qui venaient d'arriver pour la session de découverte du mois de mai. Bérénice Bétancurt est l'hôte qui gère le premier étage. Vous arrivez donc à la réception du 1er étage. Afin de pouvoir faciliter le placement de la chambre de votre personnage, l'hôte demande certaines informations concernant vos objectifs politiques.

Présentez le ressentis de votre personnage à son arrivée dans la célèbre bâtisse politique d'Humos. Ensuite fournissez vos informations officielles, tel que votre nom ou votre taille, ainsi que le domaine où vous désirez exercer votre futur politique.

0

RP posté le

Après des années de travail, de sacrifices, Ade vit enfin son rêve ultime : entrer dans l'Assemblée d'Humos ! Il en revait depuis des années et s'était entièrement consacré à la réalisation de ce projet.

Avant de franchir l'arche permettant l'entrée dans la tour, Ade embrasse une dernière fois sa famille, que ce soit ces frères ou soeurs qui lui ont toujours donné la motivation nécessaire ou ses parents qui ont su l'aiguiller et l'aider dans les moments les plus difficiles.

Lorsqu'il gravit l'escalier, chaque marche lui rappelle que ce chemin a été parsemé d'embuches, de montagnes qu'il a du gravir, de voyages qu'il a effectué, de personnes qu'il a rencontré ou encore de lieux qu'il a traversé

Passé ce moment d'égarement, il se retrouve dans Carole Toiture, la première personne que voit tout nouveau politicien de l'Assemblée d'Humos ! Elle est très jolie, une voix adorable et un regard d'ange... Mais pas le moment d'être éloigné de son objectif. Ade demande simplement quel chemin doit-il emprunter pour rejoindre le 1er étage. Avant de partir, il lui laisse ses coordonnées, on ne sait jamais...

Arrivé au 1er étage, Ade réalise qu'il n'est pas le seul et se rappelle que l'Assemblée est un endroit de combattants où il ne faut pas avoir peur de défendre des opinions face à des personnes cherchant chacun à obtenir des décisions correspondant à la vision du monde.

Lorsque c'est le tour d'Ade de se présenter à Bérénice Bétancurt, il prend sa plus belle voix et fournit ses informations officielles : "Je me nomme Ade Van Bergh, fils de Opal et George Van Bergh".

Cependant, lorsqu'il est interrogé sur son avenir politique au sein de l'Assemblée, Ade prend une voix plus sérieux, celle qu'il utilisait lors de ses grands discours à l'université de Libertao

"Depuis de nombreuses années, le monde a basculé dans une catastrophe sans précédent. Des conflits géopolitiques se sont crées et la politique mise en place par nos derniers dirigeants n'ont jamais permis de les éteindre.

Au fil de mes voyages, de la découverte des autres mondes avec de nouvelles civilisations et l'éducation que m'ont inculqués mes parents, j'ai appris à penser d'une autre manière : le monde ne pourra jamais se remettre de ce changement si les seuls survivants ne savent que se déclarer haine et guerre. C'est pourquoi je me suis décidé à intégrer l'Assemblé d'Humos.

Depuis quelques années, en parallèle à mes études, j'ai cherché à trouver des moyens pour effectuer un rapprochement avec les peuples, qu'ils soient nos ennemis, nos alliés ou neutres. Aujourd'hui, je pense que le fruit de ce travail peut payer et je suis prêt à tout mettre en oeuvre pour convaincre l'audience, la population et la classe politique que nous pouvons cohabiter avec ces autres espèces et non en les pourchassant.

C'est pour cela que j'espère intégrer le poste de ministre du rapprochemebnt dans le but de créeer un conseil entre toutes les races afin de pouvoir créer une stratégie politique commune visant à remplir tout les intérêts et répondre aux questions géopolitiques, financières, guerrières et sociales que ce nouveau monde nous impose."

0

RP posté le

Bérénice hocha lentement de la tête tout en écrivant sur un calepin un résumé des informations que vous lui avais fournis.

" Bien, il semblerais donc que l’aile dédié aux affaires interraciales est celle qui vous correspond le plus. Carole Toiture vas vous mener à votre chambre dans les plus brefs délais." dit t-elle avec un ton rassurant.

Carole ne se fit pas attendre longtemps, elle semblait être sur des ressorts tellement elle était énergique. Elle vous mena directement à votre chambre.

Cette dernière était une pièce de 8m carré. Elle comprenait un lit, une armoire et une table basse. Les murs en pierre et le plafond en bois était recouverte d'une peinture blanche qui modernisait énormément la pièce. Le coté médiéval était parfois démodé dans certains endroits haut placé, l'Assemblée d'Humos ne semblait pas faire office d'exception. Enfin le coté qui rendait cette pièce belle était le 4eme mur, qui n'étais pas fait de pierre, mais d'une baie vitré qui proposais une magnifique vue sur les nuages que surmonté la tour de l'Assemblée.

" Installez vous et prenez votre temps, votre discours général est programmée demain à 8h pétante."

Devant votre face surprise, Carole, qui était déjà prête à partir, reformula l'information qu'elle venais de vous fournir.

"Et bien mon cher, demain matin est la journée des présentations de vos idées novatrices, vous allez devoir présenter à l'auditoire du second étage vos objectifs et ce pourquoi vous êtes la personne qui serais capable d'accomplir ces objectifs. Évidemment la grandeur des objectifs dépendant de chacun, mais dîtes vous que certains célèbre politiciens serait probablement là demain, même si ils viennent rarement au second étage, ils ne ratent que peu de fois les journées des présentations. Sur ce, bonne nuit !"

Un magnifique soleil couchant vous proposais une vue magnifique tandis que vous vous rendez compte qu'il fallais que vous écrivez votre discours, car cette journée de présentations n'avaient pas été précisé lors à votre transfert à l'Assemblée d'Humos.

Décrivez les différentes réactions de votre personnage et ses actions jusqu'à son sommeil.

0

RP posté le

8h ? Ca fait un peu tot mais bon, il était habitué à se lever aux aurores que ce soit pour remplir ses fonctions politiques ou s'échapper de soulevements dans le Bidonville du Sale.
Il va falloir travailler cette nuit sur ce discours, il doit être à la hauteur de l'évenement. Magistral.
Ade sortit alors les feuilles qu'il avait rangé dans sa mallette de cuir et se mit à la création d'un discours.

Des heures et des heures s'écoulèrent, des brouillons et des brouillons dans la poubelle mais ca y est il était prêt. Ce discours serait parfait. Il s'envolerait dans de grandes envolées lyriques comme il avait l'habitude faire à l'université et il ferait taire ses potentiels détracteurs.

Il se faisait tard. Il avait faim, il était sale mais surtout il avait besoin d'air frais. C'était comme ca avant chaque grand évenement, Ade avait besoin de vider son esprit, d'arriver comme un nouvel homme.
Après une bonne douche bien chaude, Ade prit son manteau et rejoigna un petit restaurant qu'on lui avait conseillé via du bouche à oreille. Un bon repas copieux, de la viande rouge, des bons légumes frais et le tout accompagné d'eau et il du s'acquitter de 20 pièces. Sur le retour vers sa chambre, quelques cigarettes consommés et il se retrouvera dans son lit, pas le plus douillet mais relativement confortable, en même temps, la maison familiale était l'une des plus grandes et confortables du nouveau monde.

Ade se déshabilla, vétu d'un simple bas, il s'installa dans son nouveau chambre.
Il trouva rapidement le sommeil, bercé par des rêves que seul lui comprenait.
0

RP posté le

6h, un réveil vous fait sortir subitement du soleil. Plus que deux heures avant votre discours. Vous avez sur votre table de chevet un repas basique à base de 4 chebab et de multiples sauces au choix.

Lorsque vous sortez de votre chambre vous apercevaient alors une femme, vêtu étrangement passer devant vous.

781287d44604b66ffa2d79553c1beba0.png

5687b19cc8e443eef9cd347ba9d7038d.pngSes vêtements semblaient lui faire une enveloppe de plume, tel un oiseau voir même un corbeau.

Vous la voyez ainsi entrer dans une salle non loin de votre porte, vous voyez alors au dessus de la porte un panneau indiquant des douches communes. En effet, vous êtes peut être de futurs grands politiciens mais pour le moment vous n’étiez rien, et ainsi le confort n'est pas encore donné à tout le monde.

Vous vous lavez puis vous retournez dans votre chambre. 6h58. Il vous reste suffisamment de temps pour explorer l'Assemblée d'Humos avant votre discours.

Décrivez vos différentes actions durant la matinée (réveil/repas/douche) puis explorez rapidement l'Assemblée d'Humos. (Libre court à votre imagination, néanmoins vous ne pouvez accéder au dernier étage.)

0

RP posté le

Dieu sait que Ade n'était pas matinal mais cette fois-ci, il s'était levé aux aurores, un peu avant que le réveil ne lui agresse les tympans et lui fasse bien comprendre qu'il n'était pas dans un rêve.

Comme mécaniquement, il regarda sur sa table si son discours était toujours la. Il l'était, toujours aussi beau et propre qu'auparavant. Assis sur le rebord de son lit, il se replongea dans la lecture de ce texte pour y déceler la moindre faute. Chaque mot, chaque lettre est analysée.

Après quelques minutes de lecture intensive, il conclu qu'il n'y avait pas de raison qu'il retravaille ce discours et qu'il passera son temps désormais à le relire afin de s'en imprégner et d'utiliser le bon ton et la bonne tonalité.

Tout ce travail le mit en appétit. Il faut dire aussi que les chebab, aussi simples soient-ils, sentaient particulièrement bon et avait l'air très frais. Pendant qu'il mangeait, Ade réflechissait à diverses choses sans intérêt : Quel temps fait-il ? Comment va sa famille ? Comment doit-il s'habiller ?

Alors qu'il sortait de sa chambre pour aller se laver, il remarqua cette jeune femme passer devant lui. D'une beauté très intriguante, son habit ne l'était pas moins. Il faut reconnaître qu'une personne habillé de cette manière ne passerait pas inaperçu, encore moins à l'Assemblée d'Humos. Elle s'engagea dans une salle où était noté "Douches Communes". Pas de quoi décourager Ade, lui qui avait vécu le manque d'hygiène dans les bidonvilles du Sale, ce n'est pas voir des hommes (et des femmes étant donné que cette personne est entrée dans la même pièce) dans leur simple tenue qui allait le dégouter. Même si il se douchait dans des cabines individuelles, il fit connaissance avec les deux personnes qui se trouvaient a côté de lui. Après tout, ce n'est pas parce que l'on se lave que l'on ne peut pas parler ?

Ade prit alors ses affaires et chercha la bibliothèque. Pas le temps de faire le baroudeur, il l'aura plus tard. Pour l'instant, il doit se concentrer sur ce discours, il est hors de question qu'il loupe son entrée parce qu'il s'est mis à flaner dans l'Assemblée.

Il retourna voir Carole Toiture qui, n'ayant pas grand chose à faire, l'accompagna directement tout en lui expliquant la fonction de quelques salles devant lesquelles ils passaient. Arrivé devant la bibliothèque, Ade lui fait un baiser sur la main pour la remercier de ce temps partagé avec lui.

Il s'installa sur une table et se mit au travail.

0

RP posté le

7h30, début de la journée des présentations.

3acd6240bba40942d0091f567496163b.png

La salle qui était il y a quelques heures vide étaient à présent rempli. Il n'y as que deux journées de présentations dans l'année, ce qui fait de cette séance de recrutement politique un événement mondain à ne pas rater à Humos. Le planning de cette journée était simple :

- 7h30 à 8h00 : Présentation de la journée et échauffement de foule

- 8h00 à 21h00 : Présentations de chaque candidats. 30 min par candidats.

- 21h00 à 23h30 : Gros banquet mondain.

- 22h00 : Révélation des candidats retenues.

Vous vous rendez alors compte que vous êtes le premier candidat à passer, celui qui vas donner le ton de la journée des présentations. Tandis que vous sentez monter le stress dans les loges situés en dehors de la scène, vous entendez Jhon Jaz Jhin débuter la cérémonie. Carole Toiture vous briffe une nouvelle fois pour le déroulement du discours :

" ... Donc je récapitule, dans un premier temps vous devez vous présentez à l'assemblée. Soyez confiant en vous mêmes, c'est important pour la crédibilité de votre discours ! Dans un second temps vous devez présentez vos objectifs en tant que politicienne de l'Humanité et enfin vous devez proposer des idées ainsi que votre démarche afin d'accomplir ces objectifs."

" Et à présent, nous allons commencer avec notre premier candidat pour cette folle journée ! Accueillez bien tous... Ade Van Bergh" (interrompit alors Jhon Jaz Jhin à travers son micro.)

"Allez c'est à vous !" (Déclara Carole Toiture en vous poussant gentiment sur la scène.

Décrivez le ressenti de votre personnage et faites votre discours. Faites un lancer de dés pour savoir l'impact de votre discours.

0

RP posté le

Ade stressait pendant tout ce temps, mais finalement arrivé dans cette salle où tout les yeux étaient braqués sur lui, les crayons dégainés, il se sentait bien. Il avait enfin l'impression que le monde l'écoutait et qu'il était temps de se réveler à la face du monde.

C'est ainsi qu'il commença son discours d'une allure décontractée, comme si rien ne pouvait lui arriver :


"Mesdames et messieurs, aujourd'hui est un grand jour. Je ne suis la pour vous dire que grâce à moi, le monde ira mieux. Ce n'est pas une promesse, mais une certitude.

Vous avez le pouvoir de changer le monde, de fédérer les peuples, de créer un nouveau monde pour les populations futures. Mais aujourd'hui, on ne parle que de guerre, de combats, de morts. Nos femmes, nos enfants, nos maris tombent sous le poids de vos décisions et cela ne vous inquiéte pas.

Je n'ai jamais été un partisan du combat, j'ai toujours voulu que le futur de mes enfants soient radieux. Et pour savoir comment transformer ce monde, je n'ai pas ciré les bancs des universités pour obtenir des diplômes à rallonges, je suis allé sur le terrain, rencontrer les "ennemis de la nation", j'ai échangé avec eux, découvert leur vision des choses et aujourd'hui, je sais ce que nous pouvons faire.

Je ne vais pas vous assommer avec un programme de plusieurs heures. Ce que je vais vous dire est simple car c'est de la seule manière que nous pouvons vous expliquer les choses : La guerre que mène notre peuple ne peut s'éteindre que par le dialogue, et je me porte garant pour la création d'une commission permettant le rapprochement des peuples.

Je vous remercie de votre écoute."


Lancers de dés :
[1d6] = 4

Lancers de dés :
[1d6] = 4
0

RP posté le

Les gens eurent un petit instant de contemplation. Puis peu à peu l’ensemble de la salle se mit à applaudir. La salle n'étais pas non plus en extase devant votre présentation mais, sans être exceptionnel, vous semblait avoir fait une bonne impression auprès du public. Vous entendez alors certaines paroles des gens :

" Je ne vois pas vraiment ou il veut en venir, c'et quoi en gros on programme ?" / " C'et vrai qu'on ne connais pas assez les autres peuples ouvrons nous à eux !" / "Il a l'air bien trop idéaliste sur ces bords, ce petit jeunot prétentieux.." / "Je pense que chaque peuple doit avoir le droit de pouvoir communiquer et de débattre, un conflit armée n'est pas toujours nécessaire." / "Complètement d'accord, c'est inadmissible la situation actuelle de Sando !".

Parmi eux, un homme (que vous ne remarquez pas) souris.

Après avoir fait une salutation au public, vous êtes demandé à rejoindre les coulisses où Carole Toiture vous attend avec un beau sourire :

"Bien joué à vous, c'était une bonne entrée de cérémonie ! Vous pouvez à présent patienter dans la salle d'attente pendant la suite des présentations."


Pendant ce temps, au fond de l’amphithéâtre, bien à l'abris des regards, 3 hommes discutent dans leurs boxes privées, derrière les vitres tintés.

"J'aimerais bien le voir sur le front. Les autres peuples ne parlent pas, ils ne savent que verser le sang. C'est bien pour ça que le but de l'humanité est de récupérer ce foutu spectre pourpre, pour instaurer la paix."

"Mais Paul, sa cause reste légitime, nous n'avons qu'à l'envoyer négocier avec des trolls et des manticores de 1er classe, on verras ce qui en restera après haha."

"L'idée reste intéressante, mais il reste très vague sur les actions concrètent qu'il espère donner.. Il est bien confiant, pour un idéaliste en guerre d'idées réalisables."

"Malgré tout je pense qu'il faut voir ce qu'il vaut, les idéalistes permettent parfois de calmer les foules."


Vous arrivez alors dans la salle d'attente, qui était rempli d'apprentis politiciens. La salle restait sobre dans le même style que votre chambre, il n'y avais ni éléments décoratifs ni sculptures, ce qui contrastaient de la beauté de l'amphithéâtre. Vous vous asseyez dans un siège loin du centre de la salle, où les candidats débattent sur les idéaux de chacun, tandis que d'autres stressent dans leurs coins en révisant leurs notes.

Décrivez vos réactions et ce que vous faites dans la salle d'attente en attendant la fin des présentations.

0

RP posté le

Installé dans la salle d'attente, Ade était certain d'avoir fait bonne impression. Son discours était court certes mais il était assez percutant pour avoir impacté son audience qui s'endormira surement de nombreuses fois.

Cependant, assis dans l'un des nombreux fauteuils de la salle, Ade trouvait le temps long. Lui qui se plaignait de ne pas en avoir, il lui fallait maintenant le tuer.
Il décida de faire toutes les petites choses qu'il effectuait quand l'horloge était tétue : refaire ses lacets, nettoyer ses habits de fond en comble, inspecter ses poches.
Après n'avoir fait passer qu'une petite heure, il se tourna vers son voisin afin d'entamer la discussion

(Pour la personne à qui je m'adresse) [1d6]
Lancers de dés :
[1d6] = 4
0
Créer une scène libre Répondre
*/ ?>